Et si vous consommiez du teff?

Mis à jour : il y a 4 jours

Biruk Bekele est fondateur de Bekele Hube Adama [BHA]. Depuis 2018, son projet entrepreneurial éco-responsable cherche à valoriser le teff, céréale ancestrale éthiopienne, sur le marché français, tout en accompagnant les producteurs Ethiopiens vers une agriculture biologique, responsable et durable. Une initiative #rse pour particuliers comme pour professionnels de la restauration et de la distribution, soucieux d’une consommation saine, éthique et solidaire.


Bekele Hume Adama par Biruk Bekele

Valoriser la céréale la plus ancienne du monde

Lors d’un repas en famille, le père de Biruk Bekele, franco-éthiopien, lui lance avec humour « Tu devrais faire un business avec le teff ! ». La plaisanterie n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. A 26 ans, Biruk Bekele se lance dans l’aventure entrepreneuriale, avec un objectif : valoriser le teff. Considéré comme la céréale la plus ancienne du monde, le teff est une espèce de millet à grains très petits, cultivé principalement en Ethiopie. Véritable richesse d’Ethiopie, elle est l’ingrédient principal de base du pain Ethiopien, accompagnant tous les repas traditionnels. Le teff, cette céréale super-nutritive, est 100% sans gluten, très riche en fer, en calcium et en fibres. Ainsi, les personnes souffrant du diabète, celles intolérantes au gluten ou encore celles qui sont anémiées, pourront préserver leur santé en consommant la farine de teff. A l’ère du sans gluten et du véganisme, le teff apparaît comme la céréale tendance à consommer, si bien que sa commercialisation a attisé le sens des affaires de certains opportunistes. L’action de BHA s’inscrit dans une démarche très respectueuse de ce patrimoine Ethiopien. Biruk explique : « Le projet de BHA lie mes deux cultures. Comme pour moi, ces cultures ne s’opposent pas, elles se complètent. Avec BHA, nous ne cherchons pas à enlever la consommation première des Ethiopiens. Il y a un vrai échange dans cette relation Ethiopie-France. Si nous commençons à commercialiser la farine du teff en France, nous souhaitions à terme, proposer des produits transformés comme des galettes ou des biscuits, sur le marché Ethiopien ».


BHA est une invitation à l’éco-tourisme engagé.

BHA, un engagement éco-responsable assumé

BHA est un distributeur qui travaille avec plusieurs producteurs en commerce équitable, en Espagne et en Ethiopie. Son projet aspire à améliorer les conditions de vie des producteurs d’Oromia. Biruk confie : « Aujourd’hui, beaucoup de producteurs d’Adama ou de Mojo ne sont pas sensibilisés à l’agriculture durable. Ils n’ont souvent pas les machines adéquates pour la récolte du teff. Ce manque de moyens rend leur travail épuisant et la récolte pas toujours qualitative. Le projet de BHA accompagne ces producteurs vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement et pour l’homme. Nous voulons investir dans des machines de récolte spécialisées dans la culture du teff, pour permettre à ces producteurs de produire mieux mais pas plus. Nous ne voulons pas faire de la surproduction ! ». L’engagement éco-responsable de BHA ne s’arrête pas là. Le fondateur a construit toute sa chaîne logistique en respect avec l’environnement et le consommateur final : transport en bateau et en train pour limiter l’empreinte carbone de son activité, traçabilité des produits, packaging recyclé. Les distributeurs qui investissent dans le teff de BHA pourront proposer un produit de commerce équitable, respectueux de l’environnement et bénéfique pour la santé. Le fondateur de BHA continue de multiplier les partenariats avec des professionnels de la restauration et de la distribution, dans toute la France. « Nous aspirons à proposer plusieurs références de produits, dans les prochaines années. Nous avons besoin de la confiance de professionnels dans ce projet. Sans ce soutien, il est difficile de sensibiliser les consommateurs à cuisiner le teff. Nous pouvons communiquer sur les valeurs nutritives exceptionnelles de la céréale, si le produit n’est pas disponible en rayon, cela ne fonctionne pas ! Aujourd’hui, des distributeurs indépendants ont parié sur nos produits. Des boulangers se sont laissé convaincre par notre farine, pour concevoir de nouvelles réalisations » explique Biruk. Finalement, BHA est une invitation à l’éco-tourisme engagé. Les consommateurs Français pourront faire ce voyage gustatif des bienfaits du teff, tout en en rendant les bénéfices au patrimoine Ethiopien.


Les liens BHA :

http://bekele-ha.fr

b.biruk@bekele-ha.com